La Banque Toronto-Dominion : un leader canadien dans le secteur bancaire avec un certain nombre d'avantages…

Ces derniers temps, j'aime chercher des banques intéressantes qui pourraient représenter une opportunité d'investissement intéressante. Encore une fois, je vais vous faire part d'une astuce intéressante qui pourrait avoir du sens du point de vue des investissements. Aujourd'hui, nous allons parler de la Banque Toronto-Dominion, qui (entre autres points positifs) verse des dividendes sans interruption depuis 164 ans. De plus, c'est l'une des principales banques du Canada et elle dispose d'avantages concurrentiels très intéressants.

Succursale de la Banque Toronto Dominion

Je ne vais pas m'éterniser inutilement et nous allons passer directement à l'analyse de cette banque. Quels sont les avantages concurrentiels susmentionnés ? 👇

Toronto-Dominion $TD-0.3% est l'une des deux plus grandes banques du Canada en termes d'actifs et l'une des six qui détiennent collectivement environ 90 % des dépôts bancaires du pays. La banque tire environ 55 % de ses revenus du Canada et 35 % des États-Unis, le reste provenant d'autres pays. Toronto-Dominion a fait un travail admirable en se concentrant sur ses activités de détail au Canada et est devenu un leader du marché dans la plupart des produits clés de ce segment. La banque détient également la deuxième part de marché pour les services bancaires aux entreprises au Canada. Avec plus de 400 milliards de dollars canadiens d'actifs sous gestion et un statut de trois premiers courtiers au Canada et de premier émetteur de cartes au Canada, Toronto-Dominion devrait rester l'une des banques dominantes du Canada dans les années à venir.

  • Toronto-Dominion a également une présence importante aux États-Unis en ayant le plus grand nombre de succursales américaines parmi les banques canadiennes.
  • Autre fait intéressant, $TD-0.3% est un acteur majeur dans le secteur du courtage à escompte (ce secteur aurait un potentiel de croissance forte et continue).
  • On s'attend à ce que $TD-0.3% continue à faire preuve d'une solide solidité dans les opérations bancaires nationales, à bien gérer le crédit et la qualité du crédit, et à continuer à contrôler les dépenses qui mèneront à un rendement constant des capitaux propres à long terme.

Banque Toronto-Dominion $TD-0.3%

D'après les données, il apparaît que la banque est très bien gérée et construite pour satisfaire et améliorer les conditions des clients qui n'ont alors aucune raison de partir et de changer de banque.

$TD-0.3% stabilise la tarification des produits, ce qui incite moins les clients à changer de banque. Les avantages en termes de coûts découlent de trois facteurs principaux : une base de dépôts à faible coût, une efficacité opérationnelle supérieure et une souscription prudente, les coûts réglementaires étant également un dernier facteur à prendre en compte. Ces avantages se traduisent par une baisse des coûts d'exploitation, des coûts du crédit, des coûts réglementaires, des niveaux absolus et une meilleure diversification des risques, autant d'éléments qui permettent aux banques d'obtenir des rendements corrigés du risque plus élevés.

Le marché canadien est particulier dans le secteur bancaire

Les barrières à l'entrée sont très élevées dans le système bancaire canadien. Les réglementations empêchent la concurrence étrangère, puisque les non-résidents canadiens ne peuvent pas détenir plus de 25 % des actions d'une banque sans l'approbation du gouvernement(ce qui empêche les prises de contrôle étrangères), et que les banques étrangères ne peuvent exercer leurs activités au Canada que sous certaines restrictions (ce qui empêche une concurrence étrangère directe importante). La concurrence intérieure est également contrôlée parce que le système bancaire canadien a historiquement évolué de manière à favoriser quelques grandes banques qui contrôlent la majeure partie du marché intérieur.

Les grandes banques permettent de répartir les coûts fixes sur une base d'exploitation plus large, ce qui accroît l'efficacité opérationnelle, car les quatre plus grandes banques canadiennes sont toutes plus grandes que la plus grande banque régionale des États-Unis. Les banques canadiennes, parce que leurs réseaux de succursales sont répartis sur tout le territoire, disposent sans doute des réseaux de distribution parmi les plus solides du pays. Cela offre des avantages en termes de prix, car les coûts d'acquisition des clients sont moins élevés.

Les banques canadiennes sont en moyenne plus diversifiées géographiquement que, par exemple, la plupart des banques régionales américaines, qui ont souvent des concentrations dans des États individuels ou des économies locales.

Les analystes donnent un objectif de prix compris entre 74 et 77 dollars (il s'agit de données multisites).

Les mots des analystes sur les perspectives après un nouveau trimestre solide :

Notre scénario de base suppose que la marge d'intérêt nette de Toronto-Dominion augmentera à mesure que les hausses de taux au Canada et aux États-Unis commenceront à se répercuter sur le bilan. Nous voyons une croissance moyenne des prêts d'environ 4 % dans les années normales, avec une augmentation initiale de 10 % en 2022. Cela conduit à une croissance du NII (revenu net d'investissement) de 11 % en 2022 et de 5 % en 2023. Nos prévisions supposent des charges inférieures à la moyenne en 2022, car l'environnement de crédit reste relativement bénin et la normalisation a lieu en 2023 et au-delà. Nous supposons que les revenus autres que les intérêts augmenteront à un taux moyen de 4 % au cours des cinq prochaines années, avec une croissance inférieure à 1 % en 2022, suivie d'une croissance de 9 % en 2023, en raison d'un déclin de la banque d'investissement en 2022, d'une certaine pression sur les frais liés au patrimoine en 2022, d'une pression sur les frais de services de dépôt en 2023 et de nouvelles fluctuations des frais à partir de 2022. Nous prévoyons une croissance des dépenses d'environ 5,5 % en 2022 et de 2 à 3 % par la suite. En résumé, nos prévisions aboutissent à un rendement moyen des capitaux propres corporels de 17 %. Nous utilisons un coût des capitaux propres de 9 %.

Comme toujours, nous devons également examiner les risques potentiels.

Risques macroéconomiques et risques liés à de futures acquisitions. Le Canada présente des ratios prix médian des logements/revenu médian annuel des ménages parmi les plus élevés sur plusieurs de ses principaux marchés du logement et les niveaux d'endettement hypothécaire augmentent régulièrement depuis plus d'une décennie.

  • Mais je voudrais souligner ici que les risques macroéconomiques sont un tel "frein à court terme". Je ne considère pas cela comme un problème à long terme qui pourrait menacer l'existence ou le fonctionnement de la banque.
  • Un autre point sur lequel les investisseurs doivent être vigilants : De nombreux investisseurs peuvent être perplexes face à la baisse du FCF et à la légère augmentation de la dette. La TD en est actuellement à un stade où elle tente de rationaliser ses activités et de mener à bien sa fusion avec First Horizon Bank et son acquisition de Cowen (qui pourraient toutes deux être réalisées au début de 2023).

___________________________________________________________________________

$TD-0.3% se négocie actuellement à un P/E de 10 et un rendement de dividende d'environ 4,2%. Le dividende est versé depuis 164 ans, ce qui est impressionnant en soi.

Résumé des dividendes 👆

Résultats trimestriels

Les bénéfices et les dépenses ajustés sont en hausse (les chiffres entre parenthèses sont en dollars canadiens).

La banque a déclaré un bénéfice net ajusté de 3,81 milliards de dollars, soit 2,09 dollars par action, contre 3,62 milliards de dollars, soit 1,96 dollar par action, l'année précédente. Les actions de $TD-0.3% ont affiché les meilleurs résultats jamais enregistrés dans le secteur de la vente au détail au cours d'un trimestre, avec des ventes de 7 milliards de dollars, en hausse de 7 % par rapport à l'année précédente. Ce résultat a été renforcé par ses activités aux États-Unis, le revenu net ayant augmenté de 11 % pour atteindre 1,44 milliard de dollars pour le trimestre.

  • Le NII (revenu net d'investissement) a bondi de 17,3 % en glissement annuel pour atteindre 7,04 milliards de dollars canadiens (5,50 milliards de dollars américains).
  • Les revenus autres que d'intérêts, qui se sont élevés à 3,88 milliards de dollars (3,03 milliards de dollars US), ont diminué de 17,6 %.
  • Les frais autres que d'intérêts ajustés ont augmenté de 8,2 % pour atteindre 6,03 milliards de dollars (4,71 milliards de dollars américains).

Pour un résumé complet des résultats, cliquez ici.

Le bilan reste solide, le ratio capital/rentabilité s'améliore.

L'actif total s'élevait à 1,84 milliard de dollars canadiens (1,44 milliard de dollars américains) au 31 juillet 2022, en hausse de près de 1 % par rapport à la fin du deuxième trimestre de l'exercice 2022. Les prêts nets ont augmenté séquentiellement de 3,4 % pour atteindre 790,8 milliards de dollars canadiens (617,7 milliards de dollars américains) et les dépôts ont augmenté de 1,5 % pour atteindre 1,2 billion de dollars canadiens (0,94 billion de dollars américains).

  • Le ratio d'adéquation du capital total était de 18,8 %, contre 18,5 % l'année précédente.
  • Le rendement des capitaux propres ordinaires de Toronto-Dominion (sur une base ajustée) a été de 16,3 %, comparativement à 15,9 % au 31 juillet 2021.

En conclusion, cependant, même si j'apprécie la banque, je ne trouve pas le prix actuel attrayant et je ne suis pas prêt à le payer (malgré le potentiel de croissance). Toutefois, cela ne change rien au fait qu'il s'agit d'une des options intéressantes que je continuerai à suivre.

  1. Que pensez-vous de $TD-0.3%?
  2. Vous êtes intéressé par l'analyse des grandes banques ?
  3. Aussi, avez-vous un favori qui est sur votre radar ?

Veuillez noter qu'il ne s'agit pas d'un conseil financier. Chaque investissement doit faire l'objet d'une analyse approfondie.

Lire l'article complet gratuitement?
Alors continuez 👇

Vous avez un compte ? Puis connectez-vous . Ou en créer un nouveau.

No comments yet
Timeline Tracker Overview