Armons-nous de patience, nous en aurons besoin. Nous savons combien de temps dure normalement un marché baissier et ce…

La Fed a relevé ses taux de 0,75 % et le même jour, les marchés ont réagi de manière paradoxalement positive et ont gagné quelque chose. Mais aujourd'hui, c'est une toute autre chanson, avec l'indice S&P 500, par exemple, qui a perdu plus de 3,5 %, et le Dow Jones Industrial Average qui a perdu 2,7 %. Les marchés s'enfoncent ainsi davantage dans un marché baissier, et tous les investisseurs se demandent combien de temps cela va durer. Un regard vers le passé peut nous donner un indice.

Il semble que nous soyons déjà irréversiblement dans un marché baissier. Mais si l'on regarde l'histoire, ce ne sera pas une question de jours, mais plutôt de mois.

Fenêtre historique

Nous ne saurons jamais à l'avance quand un marché baissier ou une correction se produira, combien de temps il durera et de combien les indices chuteront. Dans de nombreux cas, il est impossible de prévoir le catalyseur qui provoquera un krach ou une correction avant qu'il ne se produise.

Cependant, nous disposons d'une multitude de données qui permettent aux investisseurs de faire des suppositions éclairées sur la durée ou l'ampleur d'une baisse du Dow Jones, du S&P 500 ou du Nasdaq Composite. À cette fin, je me tourne vers les données sur les corrections et les marchés baissiers de l'indice S&P 500 résumées par Yardeni Research.

Depuis le début de l'année 1950, l'indice S&P 500 a connu 11 baisses de marché. Une baisse du marché baissier est définie comme une baisse de 20 % ou plus. Cela signifie que la baisse de 19,9 % en 1990 et celle de 19,8 % au quatrième trimestre 2018 ne sont rien d'autre que de fortes corrections. À l'exception du marché baissier actuel, dont nous ne savons pas combien de temps il va durer, voici le temps qu'il a fallu aux dix marchés baissiers précédents pour trouver leur point bas :

  • 1957: 99 jours civils
  • 1962: 174 jours civils
  • 1966: 240 jours civils
  • 1968-1970: 543 jours civils
  • 1973-1974: 630 jours civils
  • 1980-1982: 622 jours civils
  • 1987: 101 jours civils
  • 2000-2002: 929 jours civils
  • 2007-2009: 517 jours civils
  • 2020: 33 jours civils

Au total, cela représente 3 888 jours calendaires passés sur le marché baissier au cours des 72½ dernières années. En moyenne, il a fallu à un marché baissier typique 388,8 jours calendaires, soit environ un an et trois semaines, pour atteindre son point le plus bas. La moyenne est, bien sûr, fortement influencée par la bulle Internet de 2000 à 2002.

Les marchés baissiers modernes offrent aux investisseurs des avantages et des inconvénients.

Bien qu'il n'y ait pas deux marchés baissiers identiques, les baisses précédentes de plus de 20 % offrent un guide assez fiable de ce à quoi les investisseurs peuvent potentiellement s'attendre lorsque l'indice S&P 500 est embourbé dans une forte baisse.

S'il y a une lueur d'espoir, c'est que la fréquence des marchés baissiers a sensiblement diminué au cours des deux dernières décennies. Avant le milieu des années 80, les ordinateurs n'étaient pas aussi courants à Wall Street qu'aujourd'hui. Sans une automatisation généralisée, la transmission des données de négociation, et même la diffusion des nouvelles de Wall Street, prenaient beaucoup de temps. Cela a permis aux rumeurs et à la spéculation de persister, contribuant à six marchés baissiers en seulement 25 ans (1957-1982).

À titre de comparaison, il n'y a eu que quatre marchés baissiers depuis la fin de 1987 (y compris le repli actuel). Les marchés baissiers de l'ère moderne ont toutefois tendance à durer plus longtemps lorsqu'ils se produisent. Par exemple, la bulle Internet a duré près de 300 jours calendaires de plus que toute autre baisse à deux chiffres depuis 1950 avant de toucher le fond. Le marché baissier de la Grande Récession, qui a duré 517 jours civils, a été la plus longue baisse depuis 1982, si l'on exclut la bulle Internet.

Si nous utilisons ces données comme une feuille de route, elles suggèrent que le marché baissier actuel pourrait durer plus longtemps que la moyenne historique. Mais cela suggère également qu'un long marché haussier pourrait suivre.

Trois façons de prospérer en investissant sur un marché baissier

Si les fortes baisses et les importantes pertes non réalisées à court terme peuvent peser sur l'esprit d'un investisseur, il est important de se rappeler que tous les krachs, corrections et marchés baissiers de l'histoire ont fini par être annulés par une reprise haussière. Cela peut prendre un certain temps, mais les investisseurs patients qui achètent pendant ce marché baissier seront probablement récompensés.

Lorsque vous investissez dans un marché baissier, ces trois stratégies peuvent réduire votre risque de baisse et augmenter votre potentiel de rendement à long terme :

Premièrement, profitez du dca. Il s'agit d'une stratégie simple mais très efficace qui permet de maximiser les performances du portefeuille lorsqu'on investit à long terme.

Deuxièmement, concentrez-vous sur les actions à dividendes. Les sociétés qui versent des dividendes sont presque toujours rentables et ont fait leurs preuves, ce qui signifie qu'elles ont déjà traversé des récessions et/ou d'importants ralentissements du marché.

Une troisième stratégie qui peut vous aider à prospérer sur un marché baissier consiste à acheter des actions défensives ou des sociétés qui opèrent dans un secteur ayant un besoin fondamental. Les entreprises qui fournissent l'électricité, l'eau ou la gestion des déchets sont des services de base qui ne devraient pas être affectés par la volatilité de Wall Street.

Avertissement : Inspiré par le texte de Sean Williams, ceci n'est pas une recommandation d'investissement. Je ne suis pas un investisseur professionnel.


No comments yet
Timeline Tracker Overview